Farouche militante contre l’occupation sioniste, Ahed enfin libre

L’icône de la cause palestinienne, Ahed Tamimi , bientôt libérée

L’icône de la cause palestinienne, Ahed Tamimi , bientôt libérée

Après 8 mois derrière les barreaux, l’icône de la lutte contre l’occupation sioniste, Ahed Tamimi sera enfin libre, dimanche 29 juillet 2018.


Activiste et militante pour les droits des Palestiniens depuis son jeune âge, l’adolescente Ahed Tamimi avait été arrêtée, le 19 décembre 2017, pour avoir frappé des soldats dans son village de Cisjordanie occupé, quelques jours après avoir été filmée dans une vidéo devenue virale sur internet.

Ahed Tamimi avait 16 ans au moment de son arrestation. Condamnée à huit mois de prison le 21 mars à l'issue d'un accord de ‘’plaider coupable’’, l'adolescente aux longues boucles blondes a fêté ses 17 ans en prison.

Issue d'une famille connue pour sa lutte contre l'occupation israélienne, elle avait déjà été impliquée dans une série d'incidents avec des soldats, dont les images avaient fait le tour du monde.

Les Palestiniens voient en Ahed Tamimi un exemple de courage face aux abus israéliens dans les territoires palestiniens occupés.

‘’Il y a eu cette image symbolique d'une enfant se confrontant à un soldat israélien hyper-armé juste devant sa maison. Et le fait qu'elle ait été condamnée à une si lourde peine a suscité l'attention’’, explique Yara Hawari, une militante palestinienne amie de la famille Tamimi.

L'adolescente a écopé d'une peine presque aussi lourde -huit mois de prison- que le soldat israélien Elor Azaria condamné à neuf mois pour avoir assassiné un palestinien blessé et qui ne présentait aucun danger.