Dans l’urgence : adapter notre stratégie sanitaire et dépister plus...

L’Après confinement : la priorité est au dépistage...

L’Après confinement : la priorité est au dépistage...
On ne le dira jamais assez, la prévention c’est tout un packaging où tous les éléments nécessaires doivent figurer…Sinon, à quoi bon !

C’est le cas des mesures prises par les autorités sanitaires tunisiennes dans l’objectif de contenir la propagation du Covid-19. Elles sont importantes mais toujours insuffisantes si on veut éviter le scénario italien.

Certes, nous avons besoin de respirateurs réanimateurs, nous n’en avons que trop peu face à cet ennemi imprévisible, mais ce n’est pas le plus urgent. Tous les médecins, spécialistes, virulogues, épidémiologistes s’accordent à dire que le plus important, ici et maintenant est le dépistage rapide et à grande échelle.

Il faut balayer toute la Tunisie et entreprendre des analyses, par centaines, afin de détecter le nombre réel des personnes contaminées. Et les tests devront s’étaler sur toute la période à venir aussi, le covid-19 est un virus dont on ne connait pas toutes les réactions et jusqu’ici, personne n’est parvenu à déchiffrer ses réactions. La preuve nous est fournie par ces dizaines de milliers de morts, de par le monde.
Et bien que presque le monde entier soit en confinement, la Tunisie l’est depuis le 22 mars 2020, nous devons nous armer pour cette guerre, car s’en est une, avec les outils appropriés, en l’occurrence, des tests de dépistage, sur tout le territoire de la République et des masques appropriés. 

Le monde entier en a besoin, pour le corps médical et paramédical, en premier, mais aussi, pour une population qui ne pourrait supporter jusqu’à l’infini, une quanrantaine, si elle ne perçoit aucune solution au bout du tunnel. 

C’est pourquoi, la Tunisie, qui regorge de compétences, nul ne peut me contredire à cet effet, doit revoir ses plans et adapter sa stratégie sanitaire, en classant ses priorités. 

Rien qu’à voir l’élan de ces derniers jours de nos industriels qui vous mettent du baume sur le cœur et les institutions financières qui ont mis la main à la poche et de manière conséquente, rien ne nous manque pour pouvoir mettre une stratégie claire de lutte qui sache adapter ses moyens et les rendre efficients et ciblés.

Le confinement à lui-seul, a une durée de vie et les gens doivent un jour ou l’autre sortir. Pour cela, ils doivent au minimum, avoir les moyens de le faire…

SB