L'ANSI met en garde contre une nouvelle vague de "phishing" sur les réseaux sociaux

L'ANSI met en garde contre une nouvelle vague de "phishing" sur les réseaux sociaux

L'ANSI met en garde contre une nouvelle vague de "phishing" sur les réseaux sociaux
L'Agence Nationale de la Sécurité Informatique (ANSI) met en garde contre une nouvelle vague d'hameçonnage (phishing) qui se propage sur Facebook en usurpant plusieurs enseignes et entreprises tunisiennes, privées et publiques.
Notamment la STEG qui a récemment mis en garde contre le « phishing » et la poursuite de tentatives de piratage des données personnelles des utilisateurs des réseaux sociaux, à travers de fausses pages, ou encore une campagne de phishing  ciblant les élèves du baccalauréat, les encourageant à s’inscrire sur un faux site qui leur permet de connaître les résultats du baccalauréat.
Ces pages sont conçues par des pirates informatiques qui demandent aux utilisateurs de s'inscrire en leur faisant croire qu'ils peuvent gagner des prix. 
En réalité, ces opérations d'inscription se font via des sites web malveillants ayant la charte graphique des entreprises usurpées, ou même Facebook et dont l'objectif est de "pirater" les paramètres d'accès Facebook des victimes.
De ce fait, l'ANSI conseille vivement les utilisateurs de Facebook de s'assurer de l'authenticité des pages Facebook professionnelles en inspectant le " badge de vérification bleu " à côté du titre et de contacter les entreprises pour se renseigner sur la fiabilité des jeux publiés avant d'y participer.
Elle recommande aussi d'installer les extensions " Web Of Trust (WOT) " " Netcraft " et " adblockplus " dans les navigateurs web pour vérifier la fiabilité des sites web visités et bloquer les annonces publicitaires douteuses.
Pour rappel, le « phishing » qui signifie hameçonnage, est une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité. La technique consiste à faire croire à la victime qu'elle s'adresse à un tiers de confiance (banque, administration, etc.) afin de lui soutirer des renseignements personnels (mot de passe, numéro de carte de crédit, numéro ou photocopie de la carte nationale d'identité...).