L'AMT menace de suspendre les séances de permanence

L'AMT menace de suspendre les séances de permanence

L'AMT menace de suspendre les séances de permanence
Lors d'une conférence de presse organisée, vendredi 19 juillet 2019, le président de l'Association des magistrats tunisiens (AMT), Anas Hamadi a averti qu'en cas d'absence d'accord avec le ministère de la Justice dans les plus brefs délais, l'association sera dans l'obligation, dans un premier temps, de suspendre les séances de permanence prévues par la loi n°2016-5 du 16 février 2016, modifiant et complétant certaines dispositions du code de procédure pénale, évoquant la possibilité de mener une grève.

‘’Le ministère de la Justice adopte une politique méthodique visant à minimiser les efforts des magistrats et leurs conditions de travail déplorables’’, a-t-il estimé.


L’AMT a récemment dénoncé le retard injustifié du versement de leurs dus depuis l’année 2016, date d’entrée en vigueur de la loi de février 2016, et ce malgré la publication par le gouvernement des textes de loi relatifs aux secteurs concernés par l’application de ladite loi.