Affaire Nejib Dziri : l’arme serait de catégorie 5, non soumise à autorisation

L’activiste Néjib Dziri laissé en liberté

L’activiste Néjib Dziri laissé en liberté

Le parquet du Pôle judicaire anti-terroriste a ordonné, vendredi 8 juin 2018 en milieu de journée, à l’unité anti-terroriste de la Garde Nationale de l’Aouina de laisser en liberté l’activiste politique Néjib Dziri, interpellé le jour même à l’aube et amené de son domicile pour une présomption de détention d’arme à feu, a appris le site web Nessma.


Dziri a refusé de faire une déposition, exigeant au préalable la présence de son avocat. Il se serait avéré par la suite que l’arme en question était une ‘’arme de catégorie 5’’, non soumise à autorisation, a également appris le site Nessma.

Après les formalités d’usage, le parquet du pôle anti-terroriste va se déssaisir du dossier.