Khalbous : L’université tunisienne nécessite une réforme

Khalbous: L’université tunisienne a besoin d’une réforme sérieuse

Khalbous: L’université tunisienne a besoin d’une réforme sérieuse

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Slim Khalbous a affirmé, mercredi 17 avril 2019, que l’université tunisienne nécessite une réforme sérieuse et responsable vu les difficultés accumulées depuis des années notamment au niveau du système LMD (Licence-Master-Doctorat).


S’exprimant lors de la cérémonie de la célébration du soixantième anniversaire de la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, Khalbous a insisté sur la nécessité de réformer le système ‘’LMD’’, pour promouvoir l’employabilité, réviser les matières enseignées, garantir l’ouverture de l’université sur son environnement extérieur afin de délivrer des diplômes reconnus à l’échelle internationale.

Le vice-doyen de la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, Mustapha Telili a rappelé, dans ce contexte, les défis à relever par l’université tunisienne, citant la baisse du niveau d’instruction de plusieurs étudiants et la rareté des perspectives d’employabilité devant les diplômés du supérieur.

Cette situation impose de fixer des objectifs dans le cadre d’un dialogue national pour la réforme du système de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ouvrir de nouvelles perspectives en tenant compte des problèmes posés et revaloriser l’image de l’enseignement en Tunisie, a-t-il insisté.

Le responsable a appelé, par la même occasion, à la nécessité d'encourager l’ouverture de l’université sur son environnement pour impulser l’employabilité, promouvoir l’apprentissage de la langue en mettant en place un centre spécialisé au sein de l’université, et intensifier les activités des clubs pour la préparation des générations futures.

La faculté des sciences humaines et sociales de Tunis célèbre, pendant trois jours en présence des étudiants et des enseignants fondateurs de l’université, son soixantième anniversaire, sous le slogan ‘’la défense de l’université publique se poursuit’’.

Le doyen de la faculté, Jamil Chaker a affirmé, à cette occasion, que cette faculté représente le premier noyau de l’enseignement supérieur en Tunisie étant donné qu’elle abrite les différentes institutions universitaires fondées depuis 1958, valorisant les efforts fournis par les enseignants pour la formation des étudiants.