suite à l'agression sauvage d'un professeur du lycée Ibn Rachiq d'Ezzahra le corps enseignant s'est mobilisé pour des protestations à l'échelle national

Journée de colère dans les collèges et lycées

l'agression suavage d'un professeur bouleverse tout le pays

Journée de colère dans les collèges et lycées
L'agression sauvage sur un professeur du lycée Ibn Rachiq d'Ezzahra bouleverse toute la Tunisie . Le corps enseignant s'est mobilisé pour des protestations à l'échelle national suite à un avis de grève général émis hier soir par le syndicat des enseignants du secondaire.
Plusieurs mouvements de protestation ont été observés, mardi, dans les collèges et lycées des différents gouvernorats de la Tunisie suite à l'appel d'une grève présentielle lancée par la Fédération générale de l'enseignement secondaire pour protester contre les violences quasi quotidiennes à l'encontre des enseignants et du personnel éducatif.
Ce mouvement de protestation fait suite à l'agression, hier lundi, par l'arme blanche d'un professeur d'histoire et géographie par un élève âgé de 17 ans au lycée secondaire Ibn-Rachiq à Ezzahra.
La grève présentielle a été ainsi observée dans plusieurs lycées et collèges des gouvernorats, notamment, de Béja, Siliana, Kébili, Sidi Bouzid et Kasserine pour dénoncer la montée de la violence verbale et physique à l'encontre du corps enseignant et appeler les autorités concernées à prendre les mesures adéquates pour lutter contre ce phénomène.