Inauguration d’une plaque commémorative de l’affaire du retrait du drapeau national à la faculté de Manouba

Inauguration d’une plaque commémorative de l’affaire du retrait du drapeau national à la faculté de Manouba

Une plaque commémorative de l’affaire du retrait du drapeau national à l’Université de Manouba a été inaugurée, mardi, à l’entrée de la faculté des lettres, des arts et des humanités de Manouba.


L’incident remonte au 7 mars 2012 lorsqu’un jeune salafiste a retiré le drapeau tunisien du toit de la faculté de Manouba pour le remplacer par l’étendard noir. La scène du salafiste a suscité la colère de l’étudiante Khaoula Rachidi qui a pris son courage à deux mains et est intervenue avec bravoure pour empêcher l’arrachement du drapeau.
Une cérémonie a été organisée, à cette occasion, au cours de laquelle un hommage a été rendu à l’étudiante Khaoula Rachidi qui fait partie désormais de la mémoire collective des Tunisiens ainsi qu’au colonel à la retraite de l’armée nationale Mahjoub Smirat pour son livre "le drapeau tunisien" inspiré de cet incident.
La célébration de cette journée de commémoration se poursuit jusqu’à samedi prochain à la faculté de Manouba. Au programme, des expositions, des conférences et des activités d’animation organisées par les clubs de la faculté.