Evénements de Siliana : 4 agents de sécurité déférés devant le tribunal militaire

Evénements de Siliana : 4 agents de sécurité déférés devant le tribunal militaire

Evénements de Siliana : 4 agents de sécurité déférés devant le tribunal militaire

L’avocate Leïla Haddad, chargée de la défense des victimes des événements de Siliana du 28 novembre 2012 a déclaré aujourd'hui, jeudi 28 septembre 2017 avoir interjeté appel hier, de la décision du tribunal militaire du Kef qui s’est limité à l’accusation de quatre cadres sécuritaires.
Elle a indiqué que la décision du tribunal a soustrait de l’affaire les cadres dirigeants du ministère de l’Intérieur qui ont donné les ordres lors des évènements concernés depuis le ministre de l’époque (Ali Laaraiedh) jusqu’au gouverneur de la région, en passant par le directeur de la sûreté nationale, le directeur des unités d’intervention et le directeur du district de Siliana.
Elle a estimé que le fait de réduire la responsabilité des faits à quatre membres des forces de sécurité ne correspond pas à la réalité et à l’ampleur des actes commis et qui sont assimilés à des tentatives de meurtre par référence aux articles 59 et 201 du code pénal.
Pour rappel, les événements de Siliana ont vu les forces de l’ordre procéder à des tirs de chevrotines contre des manifestants qui revendiquaient des emplois et des mesures de développement au profit de la région.