Précisions de l’ISIE sur les conséquences des abus constatés

Elections : Les abus commis auront-ils un impact sur les résultats du scrutin ?

Elections : Les abus commis auront-ils un impact sur les résultats du scrutin ?

‘’Les abus commis dans les bureaux de vote n’ont pas atteint un niveau de gravité au point de risquer d’influer sur les résultats ou le déroulement du scrutin’’. Cet avis a été exprimé par deux membres de l’Instance supérieure indépendante pour les élections lors de la conférence de presse tenue dimanche 6 mai 2018 au Palais des congrès de Tunis.


Najla Brahim et Adel Brinssi ont passé en revue quelques cas d’abus et donné des réponses à leur sujet.

S’agissant du cas de l’ouverture en retard d’un bureau de vote (après l’heure règlementaire fixée à 08H.00), ils ont estimé qu’il était envisageable de repousser l’heure de fermeture pour un temps équivalent au retard.

Pour ce qui est des appels lancés dans certaines mosquées pour inciter les électeurs à aller voter, Najla Brahim a expliqué que si les appels se limitent à l’incitation au vote, d’une manière générale, ils ne seraient pas considérés comme abusifs. Il en serait tout autrement s’il s’agit de faire la promotion d’un parti donné.

Tous les membres de l’ISIE présents à la conférence de presse ont assuré que les abus relevés feront l’objet de procédurees, y compris judiciaires.