Confinement obligatoire dans les centres spécialisés : Vers plus de flexibilité dans le traitement avec les cas particuliers

Confinement obligatoire dans les centres spécialisés : Vers plus de flexibilité dans le traitement avec les cas particuliers

Confinement obligatoire dans les centres spécialisés : Vers plus de flexibilité dans le traitement avec les cas particuliers
Le président de la commission de confinement au ministère de la santé, Mohamed Rabhi, a souligné aujourd’hui, lundi 8 février 2021, que « Le ministère envisage d’opter vers plus de flexibilité dans le traitement avec les cas particuliers qui sont exclus du confinement obligatoire dans les centres spécialisés ».

Il a souligné « Il est possible de se limiter, prochainement, à la présentation des documents exigés aux équipes de contrôle à l’aéroport sans devoir passer par la commission de confinement puisque l’accord serait obtenu au préalable avant le vol ».

Mohamed Rabhi a précisé que les arrivants en Tunisie pouvant être épargnés du confinement obligatoire doivent présenter à la commission de confinement, quelques jours avant leur arrivée en Tunisie, des motifs valables familiers ou professionnels ainsi qu’un test RT-PCR négatif effectué au maximum 72h avant l’enregistrement.

« Après l’examen du dossier, la commission peut valider ou non l’exemption du voyageur concerné du confinement obligatoire dans un centre spécialisé » , a-t-il souligné.

Il a, en outre, signalé que les cas particuliers concernent essentiellement les malades nécessitant une assistance permanente ou urgente, les handicapés mentaux ou physiques et un seul accompagnateur de chaque cas ainsi que les personnes venues spécialement pour visiter un proche en état grave ou celles convoquées d’urgence par la justice ou en mission urgente notamment dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Sont également épargnés des mesures de confinement obligatoire dans un centre spécialisé, les diplomates, les sportifs devant participer à des manifestations régionales ou internationales ainsi que les enfants âgés de moins de 18 ans non accompagnés et les familles venues assister aux funérailles d’un proche (ascendant ou descendant), selon Rabhi.

Le ministère de la santé avait annoncé récemment qu’à partir du 1er février 2021 tous les arrivants en Tunisie sont soumis à un confinement obligatoire de 7 jours dans l’un des centres spécialisés réservés à cet effet et ce, à leurs propres frais.