Bouali Al-Mbarki: Nous ne tolérerons plus des prélèvementssur salaires

Bouali Al-Mbarki: Nous ne tolérerons plus des prélèvementssur salaires

Bouali Al-Mbarki: Nous ne tolérerons plus des prélèvementssur salaires
Le secrétaire général adjoint de l'Union Générale Tunisienne du Travail, Bouali Al-Mbarki, a déclaré aujourd'hui, mardi 12 mai 2020, « qu’il n y aura plus de prélèvement sur les salaires des travailleurs et des employés quelle qu’en soit la raison ». Il ajoute en disant, « Nous avons assez sacrifié et c'est au gouvernement cette fois-ci de faire des sacrifices ».

Bouali Al-Mbraki a affirmé que l’UGTT n’a pas réagi lors de la déduction des salaires imposée, en raison des circonstances épidémiologiques que le pays subitface àl’épidémie du nouveau virus Corona. 
Il ne sera plus jamais autoriséde toucher à nouveau aux salaires, étant donné que les salariés ont assez sacrifié.« Nous ne voulons pas aggraver les souffrances de la classe ouvrière en le demandant de faire encore des sacrifices ».
Bouali Al-Mbrakiajoute dans une déclaration à Tunis Afrique Presse,"le gouvernement a précédemment fait des prélèvements sur les salaires sous forme d’une donation d'une journée de travail lancée par la fédérationdans le cadre de son soutien au secteur de la santé, mais il ne sera plus autorisée à faire de nouvelles déductions ».
«Le gouvernement doit trouver une autre alternative pour mobiliser ses ressources loin de la poche de l'employé».
Bouali Al-Mbarki a appelé le gouvernement à « revoir ses décisions concernant ce qu'il considère comme des sacrifices pour vaincre l'épidémie". Il a souligné que « la levée progressive du confinement contribuera au retour de l'activité économique, à condition que les mesures de prévention sanitaire soient respectées pour assurer la sécurité des citoyens et échapper à une deuxième vague du virus et le retour au confinement total »