Report des élections municipales partielles

Baffoun demande le report des élections municipales partielles

Baffoun demande le report des élections municipales partielles
Le président de l’Instance électorale, Nabil Baffoun, a demandé, mardi 28 mai 2019, au président du parlement de proposer une initiative législative pour l’amendement de la loi électorale.

Cette initiative législative permettra de proposer le report des élections municipales partielles pour après les élections législatives et présidentielle de novembre et décembre 2019.

A l’issue de sa rencontre avec le président du parlement, Baffoun a déclaré que les démissions successives de plusieurs conseillers municipaux dans différentes municipalités et la nécessité de les remplacer en tenant des élections partielles dans un délai ne dépassant pas les trois mois, est de nature à épuiser les efforts de l’ISIE surtout en cette année électorale par excellence.

L’ISIE estime que la meilleure solution réside dans le report des élections municipales partielles, a-t-il souligné.
De son côté, le président du parlement, Mohamed Ennaceur, a dit comprendre la demande de l’Instance électorale et soutenir le principe général qui consiste à faire réussir les prochaines échéances électorales, selon le porte-parole du président de l’Assemblée des représentants du peuple.

Récemment, neuf conseils municipaux ont été dissous. Il s’agit des municipalités de Souk el-Jedid (Sidi Bouzid), El Ayoun (Kasserine), le Bardo (Tunis), la Soukra (Ariana), Bohra (Le Kef), Sers (Le Kef), Thibar (Béja), Naassen (Ben Arous) et Kesra (Siliana).