Augmentation des prix de certains médicaments importés : Explications

Augmentation des prix de certains médicaments importés : Explications

Augmentation des prix de certains médicaments importés : Explications
Le président, directeur général de la pharmacie centrale, Béchir Yarmani, a souligné aujourd’hui, samedi 16 janvier 2021, que l'augmentation de 20% des prix de certains médicaments importés qui ont leurs équivalents fabriqués localement, s'inscrit dans le cadre des mesures visant à rétablir les équilibres financiers de la pharmacie centrale.

Il a indiqué que la pharmacie centrale a obtenu au cours du mois de novembre 2020 l'agrément du ministère du Commerce et du Développement des exportations pour réviser les prix de vente d'une liste préliminaire de 160 médicaments ayant leurs équivalents fabriqués en Tunisie, à des taux différents ne dépassant pas le plafond de 20% de la subvention apportée par l'État, dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions à même de contribuer à la réalisation des équilibres financiers de la pharmacie centrale conformément de ce qui a été convenu lors d'une séance de travail ministérielle tenue le 30 octobre 2020.

Le responsable a souligné que l'augmentation des prix de certains médicaments importés qui ont leurs équivalents fabriqués en Tunisie permet de soutenir l'industrie pharmaceutique locale et d'encourager les fabricants à les produire et à les vendre à des prix abordables.

Yarmani a souligné que la pharmacie centrale mobilise d'énormes fonds à la subvention des médicaments, s'élevant à environ 254 millions de dinars en 2019 et 210 millions de dinars en 2018, notant qu'elle subventionne certains médicaments à 100%.

Par ailleurs, le responsable a fait savoir que la pharmacie centrale est en train de coordonner avec les fournisseurs pour respecter les délais de réception de nombreux médicaments liés notamment aux maladies chroniques, en tenant compte de la spécificité de chaque produit, qu'il ait ou non un équivalent fabriqué localement.

Il a déclaré que la pharmacie centrale a pris, en accord avec l'autorité de tutelle, toutes les mesures qui limiteraient les perturbations en matière d'approvisionnement en médicaments pour les maladies chroniques, en mettant en place une cellule de veille au siège de la pharmacie centrale chargée du suivi et du traitement des problèmes d'approvisionnement en médicaments en coordination avec l'Observatoire national des médicaments au Ministère de la santé, tout en veillant à augmenter le stock des médicaments vitaux en particulier ceux destinés au traitement du coronavirus.