Ces deux sœurs kazakhes albinos brisent tous les stéréotypes

Ces deux sœurs kazakhes albinos brisent tous les stéréotypes

Ces deux sœurs kazakhes albinos brisent tous les stéréotypes
Au Kazakhstan, les chances d’être atteint d'albinisme varient généralement de 1 sur 3 000 à 1 sur 20000. Parmi ces rares personnes albinos dans le pays, Asel et Kamila Sarkitov, deux sœurs qui fascinent avec leur histoire et leur beauté.

Ces deux filles ont défié toutes les statistiques du Kazakhstan et comptent parmi les rares albinos dans leur pays, ce qui a surpris plus d’un, dont la maman, Aiman Sarkitov, surtout que son fils Aldiyar, le benjamin de la famille âgé de huit ans, a lui une apparence kazakhe tout à fait plus conventionnelle.

Elle s’est exprimée sur le quotidien de ses jeunes filles âgées de 14 et 2 ans, et le regard que la société leur porte : « Au début, c'était difficile, bien sûr, pour l’ainée Asel, à l’école les enfants la regardaient. Maintenant, elle se sent bien, nous ne la limitons à rien. »

Aujourd’hui, grâce à son physique atypique qui lui a donné une certaine notoriété, Asel qui s’est lancée dans le mannequinat dès ses 10 ans, est une star montante des réseaux sociaux, avec 33 000 abonnés sur Instagram.