UNESCO : Les pays du Maghreb enregistrent les plus forts taux de femmes ingénieures au monde

UNESCO : Les pays du Maghreb enregistrent les plus forts taux de femmes ingénieures au monde

UNESCO : Les pays du Maghreb enregistrent les plus forts taux de femmes ingénieures au monde
L’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a publié cette semaine un rapport intitulé « La course contre la montre pour un développement plus intelligent » révélant que le Maghreb est la région ayant enregistré le plus fort taux de femmes ingénieures au monde, avec l’Algérie en tête du classement (48,5%), suivie du Maroc (42,2%), la Syrie (43,9%) et la Tunisie (44,2%).

 

Le rapport dénonce néanmoins la faible proportion de femmes diplômées en ingénierie dans le monde, précise que seuls quelques pays d’Amérique latine arrivent à des chiffres similaires (47,5% au Pérou, 45,9% en Uruguay, 41,7% à Cuba).

L’UNESCO souligne ainsi le fait que la parité sur les postes de chercheur(se)s ne cesse de progresser au Sud de la Méditerranée.

Il est à noter que ce rapport axé sur les Objectifs de développement durable pour 2030 et sur la quatrième révolution industrielle a été produit avec le soutien de la Fondation Ipsen, sera publié dans son intégralité en avril 2021.