Assad augmente la peine pour utilisation de devises étrangères

Transactions en devises étrangères en Syrie : 7 ans de travaux forcés

Transactions en devises étrangères en Syrie : 7 ans de travaux forcés
La livre syrienne a chuté à 1 200 pour un dollar sur le marché noir ces dernières semaines, malgré le taux de change officiel fixé à 434 pour le billet vert.

Le président syrien Bachar al-Assad a augmenté, samedi 18 janvier 2020, la peine pour les transactions en devises étrangères à sept ans de travaux forcés, a déclaré la présidence, alors que la livre syrienne a chuté ces dernières semaines.
Un nouveau décret a alourdi la ‘’sanction de quiconque traite autre chose que la livre syrienne pour des paiements ou tout autre type de transaction commerciale’’, selon un communiqué. 
La peine est passée de trois ans de détention à sept ans de travaux forcés, ainsi qu'à une amende, a indiqué la présidence dans un communiqué.