Prix Nobel de la paix 2021 : Les journalistes Maria Ressa et Dmitry Muratov remportent le prix pour leur combat pour la liberté de la presse

Prix Nobel de la paix 2021 : Les journalistes Maria Ressa et Dmitry Muratov remportent le prix pour leur combat pour la liberté de la presse

Prix Nobel de la paix 2021 : Les journalistes Maria Ressa et Dmitry Muratov remportent le prix pour leur combat pour la liberté de la presse
Maria Ressa, journaliste philippino-américaine et Dmitry Muratov journaliste Russe, ont remporté aujourd’hui, vendredi 8 octobre 2021, le prix Nobel de la paix 2021 pour leurs efforts en faveur de la liberté de la presse et des reportages face aux gouvernements autoritaires.

Berit Reiss-Andersen, présidente du Comité Nobel norvégien, a félicité les deux journalistes pour leurs efforts visant à sauvegarder la liberté d'expression « qui est une condition préalable à la démocratie et à une paix durable » et a reconnu la montée de l'autoritarisme et des fake news dans le monde.

« En remettant le Prix de la paix à deux journalistes exceptionnels très courageux qui se sont révélés excellents dans leur profession, cela illustre vraiment ce que signifie être journaliste et comment vous exercez la liberté d'expression même dans les circonstances les plus difficiles et les plus destructrices », a-t-elle déclaré.

Dimitry Muratov a pendant des décennies défendu la liberté d'expression en Russie dans des conditions de plus en plus difficiles. En 1993, il a été l'un des fondateurs du journal indépendant « Novaja Gazeta », et en est aujourd’hui, le rédacteur en chef.

Le journal a dénoncé la corruption, les fraudes électorales, les violences policières, les actions militaires russes et la présence de mercenaires russes en Syrie, en Afrique et ailleurs.

Des journalistes de « Novaya Gazeta » ont été victimes de violences et de menaces et six d’entre eux ont été tués, dont Anna Politkovskaya, qui a dénoncé sans crainte les violations des droits humains en Tchétchénie et a été abattue devant son appartement en 2006.

Maria Ressa, 58 ans, est co-fondatrice et directrice générale du site d'information « Rappler ». Elle avait dénoncé les abus de pouvoir, le recours à la violence et l'autoritarisme croissant dans son pays natal, les Philippines.

Elle figure dans la liste des Personnalités de l'année 2018 du Time avec d'autres journalistes du monde entier luttant contre les fausses informations.

Elle a été arrêtée pour « cyber-diffamation », après être accusée de falsification d'informations et d'évasion fiscale plusieurs entreprises.

En tant que critique du président philippin Rodrigo Duterte, son arrestation est perçue par la communauté internationale comme un acte politique motivé par le gouvernement de ce dernier.