Pékin averti les Etats Unis qu’elle répliquera en cas de sanctions américaines

Pékin averti les Etats Unis qu’elle répliquera en cas de sanctions américaines

Pékin averti les Etats Unis qu’elle répliquera en cas de sanctions américaines
Lors d'un point presse, tenu ce matin lundi 25 mai 2020,le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Zhao Lijian, , a déclaré que la Chine prendrait des mesures de rétorsion nécessaires contre les Etats-Unis concernant Hong Kong .

La Chine a averti qu’elle ripostera en représailles après les menaces de sanctions américaines annoncées en raison d'un projet chinois de loi sur la sécurité nationale à Hong Kong.

Hier, dimanche 24 mai, Robert O’Brien, le conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump, a menacé Hong Kongde sanctions financières en la déclassant de son statut commercial privilégié auprès des Etats-Unis. Ces menaces prendrontfait si la loi sur la sécurité nationale de la région autonome est adoptée par le parlement de Pékin.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a condamné ces déclarations considérées comme une ingérence illégitime de la part des Etats-Unis qui outrepassent ainsi « la souveraineté de la Chine ».

Le porte-parole du ministère, Zhao Lijian a ajouté que ces menaces sont « une tentative de nuire à la sécurité nationale de la part des Etats-Unis »et que Pékin a déposé un recours et « une ferme protestation » auprès de Washington contre les déclarations tenus la veille par Robert O'Brien.

Le parlement chinois est en phase d’adopter jeudi prochain 28 maiun projet de loi sur la sécurité nationale à Hong Kong visant à criminaliser « le séparatisme, la subversion de l’Etat », l’organisation « d’actes terroristes » et les « ingérences étrangères » dans les affaires de Hong Kong,province chinoise autonome depuis sa rétrocession en1997.

Ce projet de loi annoncé la semaine dernière aété unanimementcondamné par les Etats Unis qui y voient un « coup fatal pour l'autonomie de Hong Kong promise parPékin », selon MikePompeo,chef de la diplomatie américaine. Dans un communiqué publié vendredi Washington avait exhorté fermement Pékin à reconsidérer son projet « désastreux » et à « tenir ses engagements internationaux et respecter le degré élevé d'autonomie de Hong Kong, ses institutions démocratiques et ses libertés civiques ». Le ministère chinois des Affaires étrangères a affirmé face à ses menaces, que la Chine prendra les mesures nécessaires pour répliquer », a-t-il prévenu.