PAGC : Selon le président Iranien, les principaux problèmes avec les Etats-Unis sont réglés

PAGC : Selon le président Iranien, les principaux problèmes avec les Etats-Unis sont réglés

PAGC : Selon le président Iranien, les principaux problèmes avec les Etats-Unis sont réglés
Le président Iranien Hassan Rohani a déclaré aujourd’hui, mercredi 2 juin 2021, lors d'un conseil des ministres, que « les principaux problèmes entre Téhéran et Washington dans les pourparlers nucléaires en cours à Vienne étaient réglés ».

Il a annoncé « Aujourd'hui, nous assistons à la résolution de problèmes majeurs avec les Etats-Unis » et a salué ce qu'il a qualifié de « victoire » de son administration face aux défis posés par les Etats-Unis, qu'il explique par la patience du peuple iranien ainsi que les bons conseils de gouvernance et la prudence de son administration.

Hassan Rohani a également souligné que les grands projets économiques inaugurés récemment et qui seront ouverts dans un avenir proche en Iran signifient que les pressions économiques anti-iraniennes de l'ancien président américain Donald Trump ont échoué.

Nous rappelons que le 8 mai 2018, Donald Trump annonçait le retrait des États-Unis de l’accord de Vienne ainsi que le « niveau le plus élevé de sanctions économiques possibles » contre l’Iran, une décision que les autres signataires ont déploré.

Officiellement connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC), l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien ou plan d'action conjoint est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes : les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies : les États-Unis, la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni auxquels s'ajoute l'Allemagne), ainsi que l'Union européenne et l'Iran. Cet accord-cadre a pour but de contrôler le programme nucléaire iranien et de faire lever les sanctions économiques qui touchaient le pays.