L’ambassade de France en Tunisie adresse un message à ses compatriotes

Olivier POIVRE D’ARVOR s’adresse à la communauté française en Tunisie

Olivier POIVRE D’ARVOR s’adresse à la communauté française en Tunisie
L’Ambassadeur de France en Tunisie Olivier Poivre D’Arvor s’est adressé, ce mercredi 25 mars 2020, à la communauté française en Tunisie, dans un message, alors que le monde fait face à une pandémie mortelle et prend des mesures pour la contenir.

L’ambassadeur a fait l’état des lieux de la situation des Français qui se trouvent actuellement en Tunisie, faisant savoir que 12.000 Français ont bénéficié d’une assistance au retour sur des vols spécialement affrétés par des compagnies commerciales. L’ambassadeur est revenu, également, sur les différentes difficultés d’ordre social et médical auxquelles font face les Français en Tunisie.

Voici son message intégral :

Mesdames et Messieurs,
Très chers compatriotes,
Alors que la progression de la pandémie de Coronavirus/Covid-19 se poursuit en Tunisie comme sur la carte du monde, elle affecte désormais fortement notre quotidien et bouleverse nos habitudes.
Depuis mon message du 18 mars, il y a une semaine exactement, vous avez déjà beaucoup accompli pour lutter individuellement comme collectivement contre la propagation du virus. Soyez en chaleureusement remerciés et félicités. Depuis dimanche dernier, ce combat comporte cependant de nouvelles astreintes.
Nous découvrons toutes et tous le confinement généralisé, ses contraintes, l’isolement à domicile qu’il impose, la solitude parfois, la perte de repères, d’horaires, la circulation de fausses informations et  de rumeurs, et pour certains parmi les plus vulnérables, le sentiment d’abandon face à une situation de repli physique dont nous ne connaissons pas le terme.
Comment protéger sa santé, résister sous tous les plans et quand reviendrons-nous à la normale ? Nombreuses sont les inquiétudes -et c’est bien normal et partagé- qui se manifestent et s’adressent à soi-même, ses enfants et ses parents, sa famille élargie, ses proches. A son pays, également, la France et pour nombre d’entre vous, binationaux, la Tunisie où nous vivons aujourd’hui ensemble.
Dans ce premier cercle solidaire avec qui échanger, se rassurer, trouver des solutions aux questions, je souhaite donc que l’appartenance à la communauté française en Tunisie  puisse vous apporter du réconfort.
Ma priorité absolue, c’est évidemment votre santé et votre sécurité. A mes côtés, avec la Consule Générale, nos agents et nos Consuls honoraires se sont engagés avec force, nuit et jour, depuis le début de la crise sanitaire, et continueront à le faire pour trouver ensemble des solutions aux problèmes auxquels vous êtes confrontés et vous accompagner.
Au cours des derniers jours, nous avons fait en sorte de permettre à tous les Français de passage en Tunisie de regagner leur domicile permanent en France, et ce malgré la fermeture de l’espace aérien et maritime. Près de 12.000 d’entre eux ont bénéficié d’une assistance au retour sur des vols spécialement affrétés par des compagnies commerciales. Nous continuerons d’accompagner les derniers ressortissants français de passage encore aujourd’hui bloqués en Tunisie.
Notre préoccupation se porte désormais sur les cas sanitaires graves, les personnes isolées et très vulnérables, nos compatriotes dépourvus d’hébergement.
Vous trouverez des premières réponses à vos questions sur la page Facebook de l’Ambassade de France en Tunisie comme sur les sites internet de l’Ambassade et du Consulat général.
La cellule de crise, ouverte 24 heures sur 24, est votre meilleur point de contact. Vous pourrez la joindre par téléphone, au +216 71 105 110, ou par mail à l’adresse taskforcecovid19.tunis-amba@diplomatie.gouv.fr. Les appels sont nombreux, il faut parfois renouveler le vôtre ou adresser un mail. Une équipe de répondants est présente sans interruption pour assurer un suivi de toutes les demandes et aucune n’est ignorée.
En cas de problème médical lié au COVID19, vous serez rapidement orientés vers une prise en charge spécifique par le directeur de notre soutien médical, spécialement mis en place pour la communauté française.
De même, vos difficultés d’ordre social et médical - besoins d’un traitement médical, signalement de pathologies lourdes, détresse sociale non résolu par l’entraide au sein d’un quartier ou de la communauté française, sur laquelle je sais pouvoir compter - pourront faire l’objet d’un suivi ad hoc.
Pour assurer le suivi de la situation de la communauté française résidente, le réseau des chefs d’îlots et de leurs adjoints a été activé. Ils ont été chargés de faire remonter à la cellule de crise les situations de personnes en difficulté qui leur seraient signalées, les cas de ressortissants français qui auraient consulté un médecin et seraient déclarés atteints par le Coronavirus, ainsi que tout autre fait ou situation grave qu’ils jugeraient utile de nous transmettre. Les îlotiers sont, pour ce qui les concerne, chargés de faire remonter ces mêmes situations au chef d’îlot dont ils dépendent. Nous mettons en place dès ce jour un appel direct aux Français les plus âgés ou installés dans les zones les plus isolées, et non dotées d’un chef d’îlot. Nous contactons également tous nos allocataires sociaux pour nous assurer qu’aucun d’eux n’est en difficulté : dans le contexte actuel, le suivi de nos compatriotes les plus vulnérables est une priorité.
Je compte aussi sur chacun d’entre vous pour êtes attentifs à votre entourage, prendre des nouvelles de vos amis et de vos voisins.
Par ailleurs, je vous appelle à respecter strictement les consignes des autorités tunisiennes. Afin d’endiguer l’épidémie de Coronavirus/Covid-19, les autorités tunisiennes ont mis en place un confinement général de la population assorti d’une fermeture de toutes les frontières aériennes, terrestres et maritimes et d’un couvre-feu de 18h à 6h du matin tous les jours.
Le confinement implique qu’il ne vous est désormais possible de sortir de votre domicile qu’en cas d’extrême nécessité, afin de vous ravitailler ou de recevoir des soins, et ce seulement en-dehors des heures du couvre-feu, période pendant laquelle tout déplacement est proscrit. Les déplacements interurbains et interrégionaux sont suspendus et les rassemblements interdits. Nous nous devons de respecter rigoureusement ces mesures et de veiller à appliquer à tout moment les gestes barrières et les mesures d’hygiène élémentaires. Ce faisant, nous pourrons tous être acteurs de la lutte contre cette pandémie.
Je tiens également à adresser un message de sympathie aux familles, aux élèves et aux personnels des écoles françaises fermées au public depuis le vendredi 13 mars. Un exceptionnel dispositif de continuité pédagogique à distance a été très rapidement mis en place.
Nous sommes enfin tout particulièrement à l’écoute des quelques 1400 entreprises françaises en Tunisie et je remercie leurs dirigeants de nous faire connaître leurs difficultés.
Sachez enfin que la France est solidaire de l’effort de santé en Tunisie. Le Président de la République française a appelé ce dimanche le Président tunisien pour répondre à des demandes en matériel médical et en financements. La coopération entre nos deux pays est exemplaire, à l’image de la relation fraternelle entre nos citoyens des deux côtés de la Méditerranée.
Je vous souhaite à toutes et à tous, ainsi qu’à vos familles, bon courage dans ces moments difficiles.
Vous pouvez compter sur mon engagement personnel, sur celui de la Consule Générale, et de l’ensemble de nos équipes, à vos côtés.
A votre écoute et avec amitié.