Nouvelle-Zélande : Un congé payé accordé après une fausse couche

Nouvelle-Zélande : Un congé payé accordé après une fausse couche

Nouvelle-Zélande : Un congé payé accordé après une fausse couche
Le Parlement néo-zélandais a adopté hier, mercredi 24 mars, un congé payé, accordé après une fausse couche, ce qui évitera de se mettre en arrêt maladie.

En effet, la députée travailliste Ginny Andersen souligné que « le deuil qui accompagne une fausse couche n’est pas une maladie, c’est une perte, et il faut du temps pour se remettre physiquement et mentalement d’une telle perte »,

Ainsi, cette décision permettra aux couples ayant fait une fausse couche ou donné naissance à un enfant mort-né, et aux couples engagés dans un processus de gestation pour autrui (GPA), d’avoir droit à un congé spécial de trois jours.

Cette nouvelle loi s’inscrit dans une longue tradition législative visant à faire de la Nouvelle-Zélande un Etat pionnier pour les droits des femmes, premier pays à avoir accordé le droit de vote aux femmes, en 1893 et ayant accordé un congé spécial pour les victimes de violences conjugales en 2018.