Niger, l’autre terrain de terreur de Boko Haram

Niger, l’autre terrain de terreur de Boko Haram

Niger, l’autre terrain de terreur de Boko Haram

Des activistes se mobilisent pour tenter de médiatiser l'enlèvement, par Boko Haram, en juillet dernier, de 39 femmes et enfants du village de Nguéléwa, à proximité du Nigeria.


Dans la nuit du 2 au 3 juillet 2017, des hommes de Boko Haram ont attaqué, à pied, le village de Nguéléwa. Le drame met en lumière la psychose que fait régner le groupe jihadiste dans le gouvernorat nigérien de Diffa, où se massent aujourd’hui plus de 300 000 déplacés et réfugiés.
Selon France 24, après cet événement, des activistes de la région se sont mobilisés sur Twitter pour lancer la campagne #JeSuisNguéléwa, essentiellement sur Facebook et Twitter. Ses organisateurs incitent notamment ceux qui le souhaitent à poster des photos en posant avec un panneau "Je suis Nguéléwa".