Ankara révèle une vidéo prouvant le meurtre de Khachoggi

Meurtre de Khachoggi: La Turquie possède un enregistrement (Vidéo)

Meurtre de Khachoggi: La Turquie possède un enregistrement (Vidéo)

Les soupçons autour de la disparition inexpliquée, du journaliste saoudien, établi en Turquie, Jamal Khachoggi, commencent à se préciser.


Selon la BBC, des responsables turcs seraient en possession de preuves audio et vidéo qui montrent que le journaliste saoudien a été torturé et tué dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

Khashoggi, opposant au gouvernement saoudien, n'a pas été vu depuis son entrée dans l'immeuble le 2 octobre.

Les services de renseignement turcs avaient des preuves documentées de l'assassinat, a déclaré une source proche de l'enquête.

L'Arabie Saoudite nie les allégations et affirme que le journaliste a quitté le bâtiment consulaire.

Les derniers rapports suggèrent une agression et une lutte qui a eu lieu, à l’intérieur du consulat.

Une source de sécurité turque a confirmé à la BBC l'existence d'un enregistrement audio et vidéo. Le Washington Post a déclaré que des hommes pouvaient être entendus en train de battre Khashoggi et ajoute que les enregistrements montrent qu'il a été tué et démembré.

‘’Vous pouvez entendre sa voix et celle des hommes qui parlent arabe’’, a déclaré au Post une source. ‘’Vous pouvez entendre comment il a été interrogé, torturé puis assassiné’’.

La télévision turque a déjà diffusé des images de vidéosurveillance du moment où M. Khashoggi est entré au consulat pour un rendez-vous, au cours duquel il devait recevoir des papiers pour son prochain mariage avec sa fiancée turque Hatice Cengiz.

Séparément, une vidéo montrant des hommes décrits comme des officiers des renseignements saoudiens entrant et sortant de Turquie a été diffusée.

Les médias turcs ont identifié une équipe de 15 personnes qui seraient impliquées dans la disparition de M. Khashoggi. On a appris à la BBC qu'il s'agissait de Maher Mutreb, colonel du renseignement basé à Londres, et d'un autre spécialiste des sciences judiciaires.

Pour le moment, le gouvernement turc a accepté de mener une enquête conjointe avec les Saoudiens et une délégation saoudienne est arrivée à Ankara, ce vendredi 12 octobre 2018, pour prendre part aux discussions prévues ce week-end.

Leur arrivée intervient un jour après que le Prince Khaled al-Faisal, haut responsable royal saoudien, se serait rendu brièvement en Turquie, alors que le royaume cherchait une solution urgente à la crise diplomatique entre les deux pays.