''Marchés d’esclaves'' en Libye : L'Union africaine demande l'ouverture d'une enquête

''Marchés d’esclaves'' en Libye : L'Union africaine demande l'ouverture d'une enquête

''Marchés d’esclaves'' en Libye : L'Union africaine demande l'ouverture d'une enquête

La vidéo des migrants vendus en Libye, publié le 15 novembre dernier par la chaîne américaine CNN a provoqué une vague d’indignation sans précédent sur le continent et au delà. Des voix s’élèvent pour interpeller les dirigeants africains à réagir et un peu partout, des initiatives foisonnent pour s’insurger contre le sort des migrants.


« Le président Alpha Condé, président de la République de Guinée, président en exercice de l'Union africaine (UA), exprime son indignation face au commerce abject de migrants qui prévaut en ce moment en Libye et condamne fermement cette pratique d'un autre âge » a fait part, hier, vendredi 17 novembre 2017, le cabinet du chef d'Etat guinée. Le président en exercice de l'UA a, par ailleurs, expressément demandé l'ouverture d'une enquête et a promis que l'institution panafricaine ne va pas rester les bras croisés comme beaucoup le présageait. « L'Union africaine invite instamment les autorités libyennes à ouvrir une enquête, situer les responsabilités et traduire devant la justice les personnes incriminées » poursuit le communiqué dans lequel le président de l'UA invite également les autorités libyennes à revoir les conditions de détention des migrants.