Libye: Guterres met en garde contre la prolifération des armes, malgré l’embargo

Libye: Mise en garde de Guterres contre la prolifération des armes

Libye: Mise en garde de Guterres contre la prolifération des armes
Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, après son appel à l’apaisement entre les protagonistes en Libye, vient de lancer une nouvelle alerte.

Guterres s’est inquièté des armes entrant dans le pays, en dépit de l’embargo imposé depuis 2011. 
Qui donc continue à armer les belligérants en Libye, malgré l’embargo imposé par l’ONU après la chute du régime de Kadhafi ? Telle est la question que soulèvent les dernières déclarations d'Antonio Guterres.

Le Secrétaire général de l'ONU s’est en effet inquiété, dans un rapport obtenu le 12 mai 2019, par l'Afp, de l’armement continuant à entrer dans le pays. ‘’Je suis profondément préoccupé par les opérations militaires actuelles en Libye qui seraient alimentées par des transferts d'armes dans le pays, y compris via la mer’’, écrit-il dans ce document portant sur la mission européenne Sophia. Accréditée depuis 2016 par l'ONU, cette mission est autorisée à inspecter les navires croisant au large de la Libye.

Selon le document de l'ONU, les autorités portuaires et les douanes libyennes ont saisi en février à Misrata, ville de l’ouest fortement engagée contre l’offensive du maréchal Haftar, des véhicules blindés ainsi que des armes en janvier à Khoms. En décembre 2018, le site Algérie Focus avait révélé que les autorités portuaires de cette ville, de l’ouest également, avaient saisi un conteneur d’armes de guerre et de munitions de fabrication turque.