Libye : Le Croissant pétrolier en proie à des attaques armées

Libye : Le Croissant pétrolier s’embrase

Libye : Le Croissant pétrolier s’embrase

Les combats font rage autour du croissant pétrolier en Libye. Des combats ont éclaté dans la région contrôlée par l’Armée nationale libyenne (ANL).


Des groupes rivaux à l’homme fort de Benghazi, Khalifa Haftar, ont attaqué deux sites, mettant le feu à un réservoir et perturbant la production de brut.

L'ANL a accusé les Brigades de défense de Benghazi (BDB), formées de combattants chassés de la ville de Benghazi par les pro-Haftar, tandis que la Compagnie nationale de pétrole (NOC) affirmait, dans la soirée du jeudi 14 juin 2018, que l'offensive avait été menée par une force dirigée par Ibrahim Jadhran.

Ce dernier était à la tête des Gardes des installations pétrolières (GIP) en charge de la sécurité du Croissant pétrolier. Il a régulièrement défié les différents pouvoirs libyens, à Tripoli ou dans l'Est et a bloqué les exportations durant près de deux ans dans la région, avant d'en être chassé par l'ANL en septembre 2016.

Jadhran avait disparu depuis, avant de réapparaître le 14 juin 2018 dans une vidéo sur les réseaux sociaux, affirmant avoir formé une coalition baptisée ‘’la Force de libération du croissant pétrolier’’, pour reprendre les sites pétroliers.

Les combats ont éclaté le même jour au sud du terminal de Ras Lanouf et Al-Sedra, déjà endommagés par des violences similaires en 2016 et 2017.

La NOC a annoncé dans un bref communiqué avoir évacué son personnel de ces deux terminaux en raison des affrontements armés, mettant en garde contre une perte de production de l'ordre de 240.000 barils/jour.

La Compagnie nationale de pétrole a annoncé, ce vendredi 15 juin 2018, l'arrêt des exportations dans les deux ports de Ras Lanouf et Al-Sedra, déclarant l'état de ‘’force majeure’’ sur les deux sites.

Selon un porte-parole de l'ANL, cette attaque vise à alléger la pression sur les terroristes à Derna, ville située plus à l'Est, où l'ANL mène une offensive pour chasser une coalition de milices djihadistes et islamistes.