Liban : Les pharmaciens en grève pour dénoncer la pénurie de médicaments

Liban : Les pharmaciens en grève pour dénoncer la pénurie de médicaments

Liban : Les pharmaciens en grève pour dénoncer la pénurie de médicaments
Au Liban, les pharmacies ont fermé boutique pour débuter une grève générale pour dénoncer l’importante pénurie de médicaments dans le pays qui traverse une crise politique et économique sans précédent.

Les Libanais sont privés de simples analgésiques, du lait infantile, mais aussi des traitements pour maladies chroniques.

Depuis plus d’un mois, les importations de médicaments sont quasiment en raison de l'absence de nouvelles lignes de crédit autorisées par la Banque du Liban (BDL) et des impayés aux fournisseurs étrangers.

La BDL qui va allouer 50 millions de dollars par mois aux médicaments, soit la moitié de la facture mensuelle actuelle des importations, réclame depuis des mois au ministère de la Santé une liste de médicaments prioritaires à continuer à financer.