Rougeole : des chiffres en hausse, l’OMS s’inquiète    

Les cas de rougeole en hausse, l’OMS tire la sonnette d’alarme

Les cas de rougeole en hausse, l’OMS tire la sonnette d’alarme
La rougeole…l’une des maladies les plus contagieuses au monde, est de retour…364.808 cas ont été enregistrés par l’Organisation mondiale de la santé, OMS, du 1er janvier au 31 juillet 2019,contre 129.239, l’an dernier à la même période.

Il s’agit des chiffres ‘’les plus élevés’’ jamais enregistrés depuis 2006, a déclaré un porte-parole de l’OMS, Christian Lindmeier, lors d’un point de presse à Genève.


Les plus grands nombres de cas ont été enregistrés en République démocratique du Congo, à Madagascar et en Ukraine. 
D’autres flambées majeures sont en cours en Angola, au Cameroun, au Tchad, au Kazakhstan, au Nigeria, aux Philippines, au Soudan du Sud, au Soudan et en Thaïlande. Les États-Unis ont eux enregistré leur plus grand nombre de cas de rougeole depuis 25 ans.
Il n’existe pas de traitement curatif, mais elle peut être prévenue par deux doses d’un vaccin ‘’sûr et très efficace’’, selon l’OMS.
En Europe, les chiffres ont doublé avec près de 90.000 cas signalés cette année: ce chiffre dépasse largement celui enregistré pour l’ensemble de l’année 2018 (84.462).


 Dans les autres régions, l’OMS a enregistré une explosion des cas en Afrique, presque multipliés par 10, une augmentation de 230% dans le Pacifique occidental et de 50% en Méditerranée orientale. L’Asie du Sud-Est et la région des Amériques dans son ensemble ont chacune enregistré une diminution de 15% des cas.


L’OMS estime que toute personne de plus de 6 mois devrait être protégée contre la rougeole avant de se rendre dans une région où elle sévit. L’agence spécialisée de l’ONU recommande aux voyageurs de se faire vacciner au moins 15 jours avant le départ.

L’OMS estime que moins d’un cas sur dix est signalé dans le monde, ce qui signifie que l’ampleur de l’épidémie est bien plus importante que les statistiques officielles.