Le gouvernement français est prêt à fermer des mosquées à cause des islamistes extrémistes

Le gouvernement français est prêt à fermer des mosquées à cause des islamistes extrémistes

Le gouvernement français est prêt à fermer des mosquées à cause des islamistes extrémistes

Depuis l'attentat en Isère vendredi, plusieurs responsables politiques en France ont réclamé la fermeture de mosquées « salafistes ». Manuel Valls, le chef du gouvernement a exprimé aujourd’hui son inquiétude vis-à-vis les activités de certaines associations qui adoptent des pensés des frères musulmans en France notamment les pensés salafistes.  


Valls s'est dit prêt mardi, si nécessaire, à "fermer des mosquées" et à "dissoudre des associations" quand elles se montrent suspectes de sympathies ou de complicités avec l'islamisme radical et les visées djihadistes. "Toutes les solutions sont explorées et mises en œuvre pour entraver l'action des terroristes", a affirmé le Premier ministre, lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.