L’UE refuse de reconnaître le vaccin Covishield et l’Afrique abandonnée…

L’UE refuse de reconnaître le vaccin Covishield et l’Afrique abandonnée…

L’UE refuse de reconnaître le vaccin Covishield et l’Afrique abandonnée…
Les pays africains font face à une propagation agressive de la pandémie et à des difficultés d’approvisionnement des vaccins anti-covid. Une situation qui n’a pas empêché l’UE de ne pas de reconnaître le vaccin Covishield distribué en Afrique.

Les responsables de l'Union africaine et de l'OMS/Région africaine ont vivement critiqué la décision de l'Union européenne de ne pas reconnaître la version indienne du vaccin d'AstraZeneca, ‘’Covishield’’ distribué par l'installation mondiale COVAX en Afrique.

Les 27 pays de l’Union européenne, plus Suisse, Liechtenstein, Islande et Norvège, ont décidé de ne pas accepter que les touristes vaccinés avec les quatre produits autorisés au niveau européen : ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

‘’De telles mesures sapent déjà la confiance dans les vaccins vitaux qui se sont déjà avérés sûrs et efficaces’’, lit-on dans un communiqué, signé par l'OMS, l'UNICEF, GAVI, l'Alliance du vaccin et l'initiative CEPI basée à Oslo soutenant la R&D sur les vaccins, sans faire spécifiquement référence au certificat sanitaire de l'UE, officiellement en vigueur le 1er juillet.

‘’Les règles actuelles mettent en péril le traitement équitable des personnes vaccinées dans des pays ayant recours au programme Covax, y compris dans la majorité des États membres de l’Union africaine’’, soulignent communiqué l’UA et les CDC-Africa dans un communiqué. ‘’Ces développements sont préoccupants, car le Covishield constitue la colonne vertébrale du dispositif Covax, soutenu par l’Union européenne, d’appui aux programmes de vaccination des pays de l’Union africaine’’, ajoutent-ils.