L’ONU passe par des mois difficiles…

L'ONU au bord de la faillite…

L'ONU au bord de la faillite…
Le budget de fonctionnement de l'ONU est dans le rouge depuis fin septembre pour 230 millions de dollars.

 ‘’En effet, les réserves de trésorerie risquent d'être épuisées d'ici à la fin du mois faute de versements faits à temps par les Etats membres de l'Organisation des Nations Unies, a affirmé son secrétaire général Antonio Guterres.


Pour garantir le paiement des salaires jusqu'à la fin de l'année, des mesures devront être prises, précise-t-il dans cette missive destinée au personnel (environ 37.000 personnes travaillent pour le secrétariat de l'ONU).


Pour survivre de cette crise,  Antonio Guterres a proposé de limiter les dépenses au cours du dernier trimestre, évoquant ainsi la possibilité de reporter des conférences et des réunions et de revoir à la baisse les services à fournir.

‘’En dernière analyse, ce sont les Etats membres qui sont responsables de la santé financière de l'Organisation’’, rappelle Antonio Guterres dans sa lettre, en évoquant implicitement les pays qui ne payent pas leur contribution ou en retard, mettant à mal la trésorerie onusienne. Aucune indication n'a pu être obtenue dans l'immédiat sur les mauvais payeurs.