France : inculpation du haut fonctionnaire soupçonné d'espionnage

Inculpation d’un haut fonctionnaire français soupçonné d'espionnage

Inculpation d’un haut fonctionnaire français soupçonné d'espionnage

Soupçonné d'espionnage pour le compte de la Corée du nord, un haut fonctionnaire du Sénat français a été inculpé, jeudi 29 novembre 2018, pour ‘’trahison’’ et ‘’intelligence avec une puissance étrangère’’.


Il s’agit de Benoît Quennedey, un des administrateurs de la Direction de l'architecture, du patrimoine et des jardins de la chambre haute du Parlement français, en charge de la division administrative et financière.

Déféré aujourd’hui au parquet de Paris, le suspect a été présenté à un juge d'instruction qui l'a inculpé pour ‘’trahison par livraison d'informations à une puissance étrangère’’, ‘’recueil en vue de livraison d'informations à une puissance étrangère’’ et ‘’intelligence avec une puissance étrangère’’.

Arrêté dimanche soir, Quennedey avait été placé en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret, près de Paris, dans le cadre d'une enquête ouverte en mars.

Les enquêteurs cherchent à savoir s'il a effectivement transmis des informations sensibles à Pyongyang.