France : Alexandre Benalla condamné à trois ans de prison pour les violences du 1er mai 2018

France : Alexandre Benalla condamné à trois ans de prison pour les violences du 1er mai 2018

France : Alexandre Benalla condamné à trois ans de prison pour les violences du 1er mai 2018
Le tribunal de Paris a condamné aujourd’hui, vendredi 5 novembre, Alexandre Benalla, l’ancien chargé de mission de l’Élysée, à trois ans de prison, dont un an ferme, sous bracelet électronique.

Poursuivi pour 12 infractions, dont « violences en réunion » et « immixtion dans la fonction de policier » lors de la manifestation du 1er mai, la Fête internationale des travailleurs de 2018 à Paris.

Alexandre Benalla a été identifié par les journalistes du journal « Le Monde », le 18 juillet 2018, sur une vidéo il apparaissait, coiffé d’un casque des forces de l’ordre, en train de brutaliser une femme et un homme.

L’ancien membre du cabinet présidentiel a également été mis en cause pour avoir porté un pistolet sans autorisation en 2017 et pour avoir utilisé, après son licenciement, deux passeports diplomatiques lors de 11 voyages et réalisé un faux document afin d’obtenir un passeport de service.