Edward Snowden réagit à l’affaire Pegasus

Edward Snowden réagit à l’affaire Pegasus

Edward Snowden réagit à l’affaire Pegasus
Edward Snowden lanceur d'alerte américain, connu pour avoir révélé l'existence de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques, réagit à l’affaire Pegasus dans une interview accordée à The Guardian.

Par le biais d’une discussion en visioconférence, Edward Snowden répondait aux questions des journalistes anglais et a souligné : « C’est partout. On est tous visés. […] Si vous ne faites rien pour arrêter la vente de cette technologie, ce ne sera pas seulement 50 000 cibles. Ce sera 50 millions victimes, cela se produira beaucoup plus rapidement et aucun d’entre nous ne s’y attend ».

Commentant le programme qui s’est infiltré dans les smartphones de nombreux journalistes, militants, chefs d’État et autres diplomates : « C’est une industrie qui ne devrait pas exister » a déclaré l’informaticien, devenu un représentant de la lutte contre la cybersurveillance et l’espionnage numérique aux yeux du grand public.

Il n’a pas hésité à comparer le logiciel Pegasus de la société israélienne NSO Group, avec ses travaux de 2013 sur la NSA (National Security Agency).

« Les entreprises de ce secteur, comme les États qui font appel à leurs services, assurent que les risques sont infimes, les usages encadrés, les engagements respectés. Depuis des années, les doutes sont balayés au nom de l’intérêt supérieur des sécurités nationales, et de la lutte contre le terrorisme ou le crime organisé ».