Pandémie d’Ebola en RDC : L’OMS sonne l’alerte rouge

Ebola en RDC : l’OMS décrète l’état d’urgence mondiale

Ebola en RDC : l’OMS décrète l’état d’urgence mondiale
Alors que le virus Ebola se répand à la rapidité de la lumière, dans la République démocratique du Congo, RDC, et menace de toucher les pays voisins, l’Organisation mondiale de la santé, OMS, a sonné le glas en qualifiant la situation d’’’urgence de santé publique de portée internationale’’.

La réaction de l’organisation mondiale intervient 3 jours après l’apparition du premier cas à Goma, grande ville de l’est de la République démocratique du Congo et surtout au vu d’un manque flagrant de vaccins. 
D’où la décision de l’OMS de placer depuis hier, mercredi 17 juillet 2019, l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola au rang d’urgence sanitaire mondiale. Cette alerte rouge rare vise à encourager l’aide internationale pour combattre le virus.

Jusqu’ici, un comité d’experts internationaux qui conseille l’OMS avait refusé par 3 fois de déclarer l’urgence sanitaire, mais le cas signalé cette semaine à Goma a amplifié les inquiétudes. Cette ville de plus de 1 million d’habitants se trouve sur la frontière avec le Rwanda, que des dizaines de milliers de personnes traversent chaque jour à pied.

A rappeler que depuis l’été 2018, Ebola a fait 1 668 victimes. Et selon le journaliste du New York Times Donald McNeil Jr. la recherche a réalisé d’importants progrès pour combattre la maladie. Selon lui, l’épidémie précédente, qui avait frappé le nord-ouest de la RDC au printemps 2018, avait pu être enrayée en trois mois grâce à un nouveau vaccin.