Crash de l’avion ukrainien : Téhéran plaide pour l’erreur humaine

Crash de l’avion ukrainien : Téhéran reconnait avoir abattu l’avion par erreur

Crash de l’avion ukrainien : Téhéran reconnait avoir abattu l’avion par erreur
Après moult tergiversations et rumeurs de part et d’autre, l’état-major des forces armées iraniennes vient de fournir, ce samedi 11 janvier 2020, des explications sur le crash de l'avion ukrainien, survenu mercredi dernier, près de Téhéran. Téhéran a affirmé qu’une erreur humaine était à l’origine de l’accident tragique.

Dans une déclaration l’état major des Forces armées iraniennes  affirme que l'avion ukrainien volait près d'un site militaire sensible et a été touché en raison d'une erreur humaine à un moment de crise ultra sensible provoqué par l'aventurisme américain.

Aux premières heures de mercredi matin, l'état-major des forces armées iraniennes a immédiatement mis en place un comité spécial composé d'experts techniques et opérationnels indépendants de l'Organisation de l'aviation civile iranienne pour enquêter sur les causes de l'incident tragique. Les résultats d’enquêtes approfondies menées depuis le moment du crash sont présentés à la nation iranienne comme suit:

Dans une situation ultra sensible et critique, le vol 752 d'Ukraine Airlines, qui avait décollé de l'aéroport international Imam Khomeini, s'est déplacé tout près d'un site militaire sensible appartenant aux forces du CGRI. L'altitude et la position du vol étaient comme un agissement d’ennemi, provoquant involontairement la réaction de la DCA par un tir et cette erreur humaine a malheureusement causé la mort en martyre d'un certain nombre de ressortissants iraniens et étrangers, plus de 170 personnes.

 L’État-major des Forces armées présente ses condoléances les plus sincères aux familles et proches des victimes et aussi ses excuses pour la grave erreur humaine commise. L'État-major assure par cette même occasion que son modus operandi sera soumis à des modifications afin que de telles erreurs ne se reproduisent plus. Les personnes ayant été à l'origine de l'incident seront immédiatement présentées à la justice.