Biélorussie : Après la présidentielle, les manifestations continuent

Biélorussie : Après la présidentielle, les manifestations continuent

Biélorussie : Après la présidentielle, les manifestations continuent
Suite à la victoire du président Alexandre Loukachenko, des manifestations ont été violemment réprimées dans plusieurs villes du pays suite à l’élection présidentielle. L’armée et la police sont toujours fortement présentes dans les rues de Minsk. Mais l’opposition a lancé de nouveaux appels à défiler contre le régime car selon eux le scrutin a été entaché de fraudes massives.

Loukachenko qui est président depuis vingt six ans, a remporté l’élection présidentielle sur le score de 80,2 %, soit autant qu’en 2015. Alors que la principale opposante Svetlana Tikhanovskaïa a été créditée d’un score 9,9 %. Celle-ci a préféré fuir le pays, en direction de la Lituanie, afin d’éviter toute poursuite ou incarcération.

Il est clair que les manifestations qui ont déjà fait plusieurs blessés  ne vont pas s'arrêter de si tôt.
Les chants et termes utilisés par les manifestants nous rappellent la période de Janvier 2011 en Tunisie, avec des « Changement !! » ou encore « Dégage !! ».
La Commission européenne, Paris, Berlin et Londres ont condamné la répression et ont appelé Minsk à plus de retenue.
La Russie et l’Union Européenne devront forcément réagir dans les heures qui viennent afin de trouver une situation d’entente.