Affrontements entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie

Affrontements entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie

Affrontements entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie
De nouveaux accrochages meurtriers ont opposé, ces dernières quarante huit heures, l'Arménie et l'Azerbaïdjan, provoquant la mort d’une dizaine de soldats et un civil, malgré les appels de la Russie à la retenue.

Ces affrontements, dans la localité frontalière de Tovouz, opposent deux ennemis de longue date et constituent les heurts les plus graves depuis plusieurs années ; ce qui laisse craindre un conflit à même d'allumer la poudrière caucasienne.

Le ministère de la défense Azerbaïdjanais a confirmé que : "Les forces armées arméniennes sont passées à l'offensive, soutenues par des tirs d'artillerie. Après une contre-attaque, elles se sont repliées en subissant des pertes. Deux militaires azerbaïdjanais ont été tués et cinq blessés".

De son côté, Erevan (Arménie) accuse Bakou (Azerbaïdjan) d’une « attaque à l’artillerie ayant visé à la capture de positions arméniennes. Les militaires azerbaïdjanais ont été repoussés en subissant des pertes humaines. Il n’y a pas eu de victimes parmi les forces arméniennes. »

Au vu des risques importants dans la région, le Kremlin appelle les parties à un cessez-le-feu, et  à faire preuve de retenue.

Il est nécessaire de rappeler que ce conflit autour de la province azérie du Haut-karabakh et revendiquée à la fois par les deux pays depuis la chute de l’URSS, fait l'objet d'une médiation russo-américano-française au sein de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe depuis 1992, baptisée le Groupe de Minsk.

Le Conseil de sécurité de l'ONU qui va enfin pouvoir se réunir (physiquement) depuis la pandémie du Covid 19 et se penchera vraisemblablement sur le conflit en question.