Accusé de harcèlement sexuel, le ministre britannique de la Défense démissionne

Accusé de harcèlement sexuel, le ministre britannique de la Défense démissionne

Accusé de harcèlement sexuel, le ministre britannique de la Défense démissionne

Accusé de harcèlement sexuel, le ministre britannique de la Défense Michael Fallon a quitté ses fonctions hier, mercredi 1er novembre 2017, selon son porte-parole.


Le ministre avait été accusé d'avoir posé sa main sur le genou d'une journaliste au cours d'un dîner, lors de la conférence du Parti conservateur, en 2012. Michael Fallon a révélé que son comportement dans le passé n'avait « peut-être pas été à la hauteur ».

La Première ministre britannique, Theresa May, avait appelé les chefs de partis à se réunir lundi prochain pour discuter à propos de la question du harcèlement sexuel au Parlement, alors que son proche allié, le vice-Premier ministre britannique, Damian Green est également accusé de harcèlement sexuel par une ancienne militante du Parti conservateur. Theresa May a d'ailleurs demandé l'ouverture d'une enquête pour établir la véracité des faits.

Michael Fallon a expliqué, dans sa lettre de démission, qu'« un certain nombre d'allégations avaient fait surface à propos des ministres ces derniers jours », dont certaines concernaient son « comportement dans le passé ». « Beaucoup d'entre elles sont fausses, mais j'accepte que dans le passé, je n'ai pas toujours suivi les hauts standards requis par l'armée, que j'ai eu l'honneur de représenter », continue-t-il dans sa lettre.