Facebook, plus strict sur les sollicitations sexuelles

Plus d’invitations ou allusions sexuelles, sur facebook

Plus  d’invitations ou allusions sexuelles, sur facebook

Le plus populaire des réseaux sociaux, facebook, a entrepris, la semaine dernière, une mise à jour des standards de la communauté de ses utilisateurs, qui régissent ce qui est autorisé, ou non, sur la toile.


Déjà strict au sujet de la pornographie et de nudité, facebook a ajouté un article dans ses standards de la communauté bannissant les ‘’sollicitations sexuelles’’.

Depuis le 15 octobre, le site américain bannit ainsi tout contenu qui ‘’facilite, encourage ou coordonne les rencontres sexuelles entre adultes’’.

Cela concerne notamment les déclarations ‘’implicites’’ du type ‘’à la recherche d'un bon moment ce soir’’, des propos relevant de ‘’l'argot sexuel’’, ‘’la mention de rôles sexuels, de positions, de scénarios fétichistes’’ ou encore ‘’la préférence du partenaire sexuel’’. Sur ce dernier point, qui a fait l'objet de plusieurs critiques, Facebook précise que s'il est interdit de nommer explicitement ce que l'on souhaite faire avec un partenaire sexuel, il est tout à fait possible de partager son orientation sexuelle personnelle (je suis gay, je suis lesbienne) sur le réseau social.

Enfin, il est désormais interdit de publier des œuvres d'art, qu'elles soient dessinées à la main, numériques ou réelles représentant une activité sexuelle explicite. Ces nouvelles règles concernent également Instagram, qui appartient à Facebook depuis 2012.

Les internautes peuvent, de leur côté, signaler ce type de comportements, s'ils apparaissent dans leurs conversations privées sur Messenger.