Identifiants et numéros de téléphone de 267 millions d'utilisateurs sur le dark web

Les données personnelles de 267 millions utilisateurs sur le dark web…

Les données personnelles de 267 millions utilisateurs sur le dark web…
C’est grâce à un site, Comparitech, et un chercheur en cybersécurité, Bob Diachenko, que le pot aux roses a été découvert : il s’agit ni plus ni moins de données personnelles d’utilisateurs de Facebook, qui se sont retrouvées sur le ‘’dark web’’.

Décidément c’est devenu une habitude, direz-vous ! Facebook n’est plus à sa ou ses premières fuites et du coup, les identifiants, numéros de téléphone et noms de 267 millions d'utilisateurs, se retrouvent aux mains de hackers. Une base de données à même de permettre d’opérer des actions de spams par SMS et autre hameçonnage. 
Depuis les révélations du site et du chercheur, la base qu’on soupçonne avoir été mise en place par des pirates vietnamiens via des robots automatisés n’est plus active.  

Et comme de coutume, après que les identifiants et numéros de téléphone des utilisateurs se sont retrouvés à l’air libre à la portée de tous, Facebook annonce avoir engagé une enquête et examiner le problème.

Pas plus loin que le mois de septembre 2019, les identifiants de 419 millions d'utilisateurs se sont retrouvés étalés sur le web, de la même manière.

Pour éviter ou plutôt, atténuer la possibilité que vos données personnelles ne se retrouvent étalées en public, voici ce que recommandent les chercheurs :
Dans Paramètres => confidentialité, définissez tous les champs pertinents sur Amis ou Moi uniquement. Assurez-vous ensuite que l’option ‘’Voulez-vous que les moteurs de recherche en dehors de Facebook affichent votre profil’’ est réglée sur Non.
Et là, vous aurez au moins réduit le champ de piratage….