Les modérateurs de Facebook doivent craindre pour leur santé

La santé des modérateurs de Facebook est menacée

La santé des modérateurs de Facebook est menacée
Certains employés de Facebook craignent aujourd’hui pour leur santé. Tous les jours, des modérateurs situés partout dans le monde s’occupent de ‘’ nettoyer ‘’ les pages des dizaines de milliers de contenus inappropriés. Violence graphique, pornographie, pédophilie, racisme, mauvais traitement envers les animaux, autant de vidéos qui sont devenues le quotidien de ces 15 000 forçats du clavier.

The Verge a tiré la sonnette d’alarme et a profité pour donner la parole à certains d’entre eux dans une enquête-fleuve nommée ‘’ Bodies in Seats ‘’ (littéralement ‘’ Des corps dans des sièges’’). Le point de départ de cette dernière se focalise sur le décès de Keith Utley, un modérateur de 42 ans, ancien garde-côte, décédé d’une crise cardiaque en partie provoquée par un stress énorme.


On apprend qu’ils sont forcés de regarder entre 15 et 30 secondes de chaque vidéo avant de décider si elle doit rester sur le réseau.

Évidemment, certains contenus choquants reviennent en boucle et les modérateurs sont constamment exposés. 
Cette surexposition à la violence a des conséquences réelles puisque plusieurs syndromes de stress post-traumatiques ont été détectés chez certains salariés.