Et si une IA pouvait aider à en finir avec la faim dans le monde ?

Et si une IA pouvait mettre un terme à la faim dans le monde ?

Et si une IA pouvait mettre un terme à la faim dans le monde ?
Selon les Nations unies 840 millions de personnes seront toujours touchées par la faim d’ici dix ans. Pour y remédier, les pays membres de l’ONU se sont fixés l’objectif d’en finir avec la faim dans le monde d’ici 2030, dans le cadre des Objectifs de développement durable. Mais d’après plusieurs experts, cet objectif est quasi irréalisable surtout avec l’arrivé de la pandémie qui n’a fait qu’aggraver la situation.

Alors, en finir avec la faim dans le monde, est-ce vraiment impossible ? Si un monde sans famine semble utopique, ce n’est pas irréalisable.

Mais comment y parvenir ?

Des scientifiques ont réfléchi à une méthode, en ayant recours à la technologie et se basant sur le principe que le concept d’agriculture de précision permetterait aux agriculteurs d’optimiser le rendement de leur production, tout en réduisant leur consommation d’énergie et d’engrais.

Pour cela, l’intelligence artificielle et les nanotechnologies pourraient être utilisées pour améliorer la productivité des cultures et des sols, tout en respectant davantage l’environnement.

L’agriculture de précision fait appel aux nanotechnologies et à l’intelligence artificielle et offre des possibilités intéressantes pour la production alimentaire durable.

Pour le cycle des nutriments et la productivité des cultures il faudrait relier les modèles existants avec des approches nano-informatiques pour aider les cultures et les sols à être plus performants de manière sûre, durable et responsable.

Si cette expérience est un succès, les scientifiques auraient ainsi trouvé un moyen de nourrir une population mondiale croissante et de répondre au défi de la raréfaction des terres agricoles disponibles.