Addict aux réseaux sociaux, une nouvelle maladie ?

Addict aux réseaux sociaux, une nouvelle maladie ?

Addict aux réseaux sociaux, une nouvelle maladie ?
Le syndrome du FoMo (« Fear of missing out »), vous connaissez ? C’est une addiction qui est apparue avec la présence dans nos vies des réseaux sociaux.

Nous avons tous un frère ou une amie « nomophobe » ! Ce sont les personnes qui ne lâchent pas leurs smartphones et qui « scrollent »  tout le temps afin de ne perdre aucune miette de leurs fils d’actualités. D’ailleurs le terme « nomophiba » vient de « No Mobile Phone Phobia ».
Durant la propagation du coronavirus, cette manie s’est accentuée auprès de milliers de personnes.
Nous avons pratiquement tous passé des semaines en confinement, reclus de la société. Ce sentiment nous a poussé à être hyper-connecté durant la propagation de la pandémie de Covid19.
Les  réseaux sociaux tel que Tik Tok ont vu le nombre d’abonnés explosé durant cette période de confinement.
 Il s’agit d’une anxiété associé à une dépendance psychologique (jamais sans mon smartphone…).
Ce syndrome s’est développé par la mise en avant sur les réseaux sociaux de notre vie privée. Certains, il faut bien le dire, sont mêmes déçus s’il récolte moins de « likes » sur leurs dernières photos de vacances.
Au jour d’aujourd’hui, l’addiction au smartphone n’est pas encore reconnue par l’académie de médecine ou encore par l’académie des sciences. Les chiffres disent que cette addiction touche les 18/25ans  mais aussi de plus en plus les adolescents.
Cette génération d’hyper-connectée (digital natives) que l’on appelle la génération Z, souffre ainsi de nouveaux symptômes méconnus il y’a encore une dizaine d’années.