Une Tunisienne à la recherche d’un donneur de spermatozoïde «halal »

 Une Tunisienne à la recherche d’un donneur de spermatozoïde «halal »

« Par le biais de cette annonce, je ne cherche en aucun cas à créer le buzz encore moins la colère des lecteurs (musulmans pratiquants). Je cherche uniquement et simplement, un donneur de spermatozoïde « halal » afin que je puisse avoir un enfant et lui attribuer des liens de parenté « normaux ».

Une façon inédite qu’une Tunisienne de 30 ans, Sabrina (son pseudo) a choisis de faire sa demande en mariage via Facebook. Elle continue en expliquant :

« Par le concept « donneur de spermatozoïde halal » je vise un pacte par lequel je m’engage en tant que femme à être :

- une bonne mère

- de subvenir toute seule à mes besoins sur le plan personnel et financier

-de respecter le père de mon futur enfant

En contre partie, le futur donneur doit remplir certains critères comme la bonne santé et la fertilité. Il doit aussi respecter certaines règles : être un bon père, présent le plus souvent pour mon enfant (le notre) et respectueux envers moi. Comme vous voyez il n’y aucune mention « d’amour » ou de sentiments, car au final ce n’est pas un mariage mais un pacte.

C’est un engagement qui a des points commun avec celui du mariage : comme le type de contrat que nous allons signer tout en respectant les procédures légales.

Si je lance une telle annonce ce n’est pas parce que je suis coincée ou timide encore moins réservée. Je suis logique et réaliste car un bon mari n’est pas forcement un bon père et vice versa. J’ai de bonnes relations avec les hommes aussi bien en tant qu’amis, collègues de travail ou copains. Et si J’ai opté pour cette solution, c’est pour répondre au besoin de maternité en premier, sans pour autant être déçue sur le plan émotionnel ».