Santé : passer à l’heure d’été augmente le risque d’AVC

Santé : passer à l’heure d’été augmente le risque d’AVC

Certains pays passeront, ce weekend, à l’heure d’été pour économiser de l’énergie et perdre ainsi une petite heure de sommeil. 

Une récente étude, présentée à l’American Academy of Neurology à Vancouver, affirme que passer à l’heure d’été, augmente le risque d’avoir un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique, la forme la plus courante d’AVC causée par un caillot bloquant le flux sanguin vers le cerveau.

"Des études antérieures ont montré que les perturbations du rythme circadien d'une personne, appelée aussi une horloge interne du corps, augmentent le risque d'accident vasculaire cérébral ischémique, de sorte que nous avons voulu savoir si l’heure d'été augmentera le risque", a déclaré l’auteur de l’étude le docteur en médecine et en sciences Jori Ruuskanen.

Les chercheurs ont constaté que le taux global de ischémique AVC était de 8 % de plus au cours des deux premiers jours après le passage à l’heure d'été. Les personnes atteintes de cancer ont été plus susceptibles de 25 % d’avoir un accident vasculaire cérébral après l’heure d'été que pendant une autre période.

Le risque a augmenté de 20% pour les personnes âgées de plus de 65 ans. 

Ce n'est pas la première fois que la recherche a mis en garde contre les conséquences négatives potentielles du changement à l’heure d’été. Il a été associé à une augmentation de 10% des crises cardiaques, selon l’étude de 2012 à l'Université d'Alabama Birmingham.