La légende du reggae Bob Marley a été assassinée par la CIA …

La légende du reggae Bob Marley a été assassinée par la CIA …
  • Jeudi, 30 Aout 2018 - 20:51
  • People
  • Nessma

Un ex-officier de la CIA a reconnu dans une déclaration récente aux médias américains être derrière l’assassinat de la star du reggae Bob Marley.

La légende du reggae, Bob Marley, est mort tragiquement à l'âge de 36 ans. La vie et la carrière de l'icône jamaïcaine ont été interrompues après quatre ans de lutte contre le cancer.

Cependant, des allégations surprenantes ont été faites concernant des aveux faits sur un lit de mort par un ex-officier de la CIA, où il a admis avoir tué.

Bill Oxley, âgé de 79 ans, aurait revendiqué le meurtre de Marley parmi 17 autres assassinats pour le compte du gouvernement américain entre 1974 et 1985.

Oxley, qui aurait travaillé pendant 29 ans comme agent de la CIA, a reconnu l’assassinat de ‘’toute personne représentant une menace pour les intérêts des États-Unis’’.

Il a admis n'avoir aucun problème à procéder à l'assassinat de Bob Marley parce que selon lui, c’est du patriotisme.

Selon la théorie du complot, Oxley a utilisé de faux titres de presse pour avoir accès à Bob Marley lors de sa retraite à Blue Mountain. Il s’était se présentait sous le pseudo d’un photographe célèbre travaillant pour le New York Times.

Le jour où il l’avait rencontré, ‘’Je lui ai donné une paire de Converse All Stars. Taille 10. Quand il a essayé la bonne chaussure, il a crié ‘’woow’’, raconte t-il.

C'était ça. Sa vie était finie juste là. Le clou dans la chaussure était entaché de virus et de bactéries cancéreuses. Si elle transperçait sa peau.

‘’À la fin des années soixante et au début des années soixante-dix, il y avait eu une série d'assassinats de personnalités anti-culturelles très médiatisées aux États-Unis. Lorsque le temps de Bob Marley est arrivé, nous avons pensé que la subtilité était à l'ordre du jour. Plus de balles et de cerveaux éclaboussés.’’

‘’La dernière fois que j'ai vu Bob avant sa mort, il avait enlevé les dreadlocks et son poids tombait comme une pierre’’, dit-il.

‘’Il était très retiré, incroyablement petit. Il rétrécissait devant nous. Le cancer avait fait son travail.’’

La CIA, qui a nié toute implication dans la mort de Marley, a été sollicitée pour un commentaire.