Comment gérer la colère de votre enfant

Comment gérer la colère de votre enfant

Durant les différents stades de son développement, l'enfant est souvent confronté à des émotions parasites qui l'envahissent et qui se manifestent dans des situations bien précises. Plutôt que laisser les enfants seuls aux prises avec leurs monstres intérieurs, apprenez-lui à maîtriser ses émotions et surtout sa colère.

Plusieurs émotions sont passagères, mais quand elles sont récurrentes, chez un enfant, elles deviennent l’unique moyen de s’exprimer, cela peut influencer son quotidien.

La colère est une émotion forte qui peut bloquer et empêcher l'enfant d'avancer. Le rendant vulnérable, cet enfant devient prisonnier de sa colère. Quand il ne sait pas comment l'extérioriser, il va la déverser sur ceux qui sont le plus proches. En conséquence, il sera puni. Cette ‘’punition’’ pourrait enfermer l'enfant dans la frustration. Cercle vicieux!

Certaines des mamans restent impuissantes face à certaines ‘’crises’’, car la colère est une émotion assez envahissante.

La 1e enfance, entre 2 et 6 ans, l'enfant a tendance à s'opposer à ses parents. L’émotion de colère est présente dans cette période. L’enfant éprouve parfois une difficulté à exprimer.

La 2e enfance ou la préadolescence entre 6-10 ans, l'enfant vit beaucoup de transformations physiques et est souvent confronté au stress et aux exigences de l'apprentissage scolaires. À cette période, la prise de conscience de la mort, de la maladie, des choses éphémères provoquent son manque de confiance. Si l'enfant n'est pas recadré à temps, il sombrera lentement dans le manque d'estime de soi, voire même la dépression!

Quelques techniques brèves et psychocorporelles aideront l'enfant à gérer ses sentiments et à identifier les causes et la nature de ses émotions négatives et parasites. Les exercices suivants seront concentrés sur la région du dos des épaules et du thorax pour relâcher les membres supérieurs pour améliorer le volume de la respiration.

Lorsque l'émotion est identifiée, l'enfant la verbalise et la comprend. Il pourra ainsi cheminer vers une meilleure connaissance de lui-même, ce qui contribue à renforcer l'estime de soi.

Voici trois exercices

1er exercice :

  • Pompage des épaules:

- faire des mouvements de pompage en haussant et baissant les épaules de façon saccadée, comme s'il pompe toute la colère en lui, puis soufflez fortement pour évacuer la colère de sa bouche et lâcher la boule de colère qui tombe au sol.

- faire 3 enchainements de suite avec des temps de pause pour reprendre une respiration naturelle.

Cette technique relâche et détend les tensions, n'hésitez pas à recommencer jusqu'à ce que votre enfant soit totalement détendu et que la colère prenne fin.

2e exercice :

  • Détente du corps par le toucher:

Quand l'enfant frotte ses mains, il va ressentir de la chaleur et cette chaleur va l'aider à détendre tout son corps.

- proposez à l'enfant de frotter ses mains

- quand la chaleur arrive

- il doit mettre ses mains sur sa tête

- soufflez et relâchez les mains le long du corps délicatement

- recommencez à nouveau en changeant à chaque fois la partie de votre corps ou vous allez poser vos mains après les avoir frottés.

3e exercice :

  • En position allongée, aidez l'enfant à détendre ses jambes et les écartées légèrement
    le corps bien aligné


- proposez à l'enfant d'observer sa respiration, au niveau du ventre pour expirer, il va gonfler son ventre comme un ballon pour inspirer, il va relâcher son ventre et vider l'air de son ventre
- prendre la feuille de papier en forme de boule. Dites-lui que cette boule peut être appelée boule de colère

- placez la boule de papier sur le ventre, au niveau du nombril. L’enfant ne doit pas la faire tomber
- faites-lui remarquer que la boule monte quand il va inspirer et que la boule descend quand il va expirer

- aidez-le en montant et descendant votre doigt

- demandez-lui de fermer les yeux en lui parlant des choses qu'il adore

- il peut rester autant de temps qu'il le souhaite

- enlevez la boule d'émotion une fois l'enfant détendu