À 9 ans, elle suce encore son pouce

À 9 ans, elle suce encore son pouce

« Mon enfant suce encore son pouce pour s’endormir. Son hygiéniste dentaire suggère de lui installer un “piège à pouce”. Qu’en pensez-vous ? »

LA RÉPONSE DE NOTRE EXPERT, dentiste pédiatrique:

Sucer son pouce est une source de réconfort pour les tout-petits. Avant 4 ans, cette habitude ne cause pas de dommages irréversibles. Mais au-delà de cet âge, elle peut déformer la dentition et la mâchoire. C’est pourquoi on recommande d’encourager les enfants à se défaire de ce comportement par du renforcement positif ou en remplaçant le pouce par la suce (pour les plus petits). Il existe aussi des produits au goût désagréable, comme du vernis à ongles, qui les inciteront à y renoncer.

La grille palatine, ou grille antipouce, est un moyen plus radical d’intervenir. Fixé au palais à l’aide d’anneaux cimentés aux dents, l’appareil empêche l’introduction du pouce dans la bouche en créant un obstacle entre le doigt et le palais.

Quand un dentiste suggère cette option, c’est en général parce que cette habitude a changé le positionnement de la dentition de l’enfant. L’enfant peut avoir les dents du haut trop avancées, un palais plus étroit ou une béance antérieure (espace entre les dents du haut et du bas), par exemple.

En quelques mois, l’appareil (non visible la bouche fermée) permettra de corriger la plupart des irrégularités buccales, en plus d’aider votre fille à se sevrer de son pouce. Votre dentiste pourrait être tenté de prolonger le traitement quelques mois après qu’elle aura rompu avec son habitude pour confirmer que l’abandon est définitif.

Si vous décidez d’aller de l’avant avec cette méthode, assurez-vous d’avoir le consentement de votre fille : vous serez ainsi certaine qu’elle conservera l’appareil. Présentez-lui la grille antipouce comme un outil pour prendre le contrôle de son habitude, et non comme un obstacle ou une punition.

Manger et parler lui sembleront différents au début. Par conséquent, privilégiez une diète plus molle les premiers jours et incitez votre fille à parler beaucoup afin qu’elle se sente à l’aise plus rapidement. 

La déglutition
Dans certains cas, sucer son pouce peut entraîner des conséquences sur la fonction de déglutition : au lieu de se coller au palais au moment d’avaler, la langue va compenser en poussant sur les dents. Une rééducation de la langue en orthophonie est parfois nécessaire.